Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur linkedin

Démocratie, where are you ? | Parce que c’est notre revue de presse

Retrouvez chaque semaine notre revue de presse sur le site des Jours Heureux

Des nouvelles de la démocratie sous Macron 1er

Mercredi, les lanceurs d’alerte membres de la police nationale @NoamAnouar et @AlexLanglois_ ont reçu la décision de leur conseil de discipline. Pour avoir alerté l’opinion publique et pris la parole dans les médias en tant que syndicalistes, ils sont suspendus 6 mois fermes et 18 mois avec sursis soit autant de mois sans percevoir un salaire. À défaut de pouvoir les bâillonner, l’institution policière a donc décidé de les prendre à la gorge. Les jours heureux avaient suivis Alexandre avant et après sa convocation.

Pendant ce temps-là, à l’Assemblée Nationale, on coupe le micro de l’opposition

Sur France 2 jeudi matin, Jean-Luc Mélenchon a interpellé Macron en des termes crus qu’on a beaucoup appréciés : ”si Macron en a dans le ventre, qu’il convoque un référendum !” L’appel du leader des insoumis à retourner aux urnes résonne d’autant plus fort que les débats parlementaires sur le très contesté projet de réforme des retraites ont débuté. Et naturellement lorsque la macronie est contestée, elle s’éloigne sans problème des règles du jeu démocratique : temps de parole de l’opposition divisé par deux, coupures intempestive des micros… de quoi s’énerver un peu, non ?

Du côté des “droïdes avec une calculette à la place du coeur” dixit Adrien Quatennens, ou plus sobrement qualifiés de “gros cons” par  un ténor de la macronie (propos rapporté par le Parisien, on invente pas), nos chers députés LREM crient cette semaine leur désespoir d’être désavoués par le commandeur. Un Président qui nous montre qu’il n’a finalement pas plus d’estime pour ses godillots que pour le reste des Français. Il se laisse entendre du côté de l’Assemblée Nationale que les députés de la majorité sont furieux et plusieurs ont déjà annoncé leur départ. Les municipales et le retour au terrain, les réunions publiques animées, parfois au cri de “dégage” (la maire du 20e à Paris y a peu goûté), le sentiment d’être des “inhumains”… Trop de pression ! 

US : top départ des primaires sur fond d’échec des démocrates à destituer Trump

Cette semaine débute le long marathon des primaires démocrates, pré-campagne présidentielle US. Si vous n’avez pas suivi, on vous rassure : les résultats définitifs dans l’Etat de l’Iowa, ne sont tombés qu’aujourd’hui. 5 jours pour obtenir le résultat de 100% des bureaux de vote, c’est quand même curieux ? Une application est pointée du doigt et ce qui est amusant c’est que Pete Buttigieg lui-même, le macron américain annoncé en tête du scrutin, a participé financièrement à son développement. Même si les primaires sont traditionnellement le théâtre de fraudes massives, on se dit que c’est déjà la panique côté “establishment” démocrate d’où leur entêtement à tenter de destituer Trump bien que les chances d’y parvenir étaient faibles. Le président américain, soupçonné d’avoir menacé financièrement l’Ukraine pour obtenir des infos compromettantes sur Joe Biden, ancien favori de la primaire démocrate, a été acquitté jeudi.

La machine à perdre du Parti démocrate est donc bien avancée, ce qui n’est pas pour nous rassurer sur la suite de la primaire. Mais aux Jours heureux on se réjouit quand même de cette première victoire pour Bernie Sanders qui arrive en tête en nombre de voix, ce qui n’est pas une moindre performance dans ce petit État rural.

Coronavirus : décès d’un lanceur d’alerte et une histoire de viagra

L’épidémie a pris un tour politique avec le décès en Chine du docteur Li Wenliang, 34 ans, un médecin de Wuhan qui avait donné l’alerte fin décembre. Avec sept autres personnes, il avait été convoqué puis écroué par la police locale, accusé de propager des rumeurs alors qu’il s’agissait de simples échanges entre scientifiques, inquiets il est vrai par l’évolution du virus et ce dès décembre 2019. Décédé après avoir été contaminé, il est devenu un héros national face à des responsables locaux accusés d’avoir caché les débuts de l’épidémie.

En France, un labo lyonnais est sur le pont du développement d’un vaccin grâce au repositionnement. En pharmacie, le repositionnement consiste à détourner un médicament déjà développé pour profiter de ses effets non prévus sur d’autres organes ou facultés du corps. Si on a découvert ainsi le viagra, pourquoi pas un vaccin ?

Médaille de la filsdeputerie : cette semaine on la décerne à… Nicolas Turquois

Le rapporteur du projet de loi sur les retraites s’est déclaré sceptique quant à l’intérêt de prendre en compte l’état de santé des travailleurs en fin de carrière car, vous voyez, si les ouvriers ont moins d’espérance de vie que les cadres, c’est parce qu’ils sont plus nombreux à fumer. Comme Macron, ce monsieur n’aurait-il pas un problème avec le concept de pénibilité ? Ach il semblerait qu’il ait également déclaré, à propos des agriculteurs, que la pénibilité c’est dans la tête m’voyez ? On est donc tout ému par ce monsieur qui nous offre la plus belle illustration de la semaine du concept de “sécession des élites” (voir l’excellente tribune de Coralie Delaume).

Rubrique : top 1 des destinations insolites en 2020… la suite va vous étonner !

Vous cherchez votre prochain lieu de villégiature pour vous la couler douce au soleil ? Les Jours Heureux vous présente l’Antarctique argentine qui a connu, jeudi 6 février, sa journée la plus chaude depuis le début des relevés météorologiques dans la zone. A la mi-journée, sur la base Esperanza, la température a atteint 18,3 °C. La température i-dé-ale pour randonner sans transpirer !