Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur linkedin

Please don’t choose France and go back home !

Le roi Macron invite en son château de Versailles les 200 chefs des plus grandes entreprises mondiales : parmi lesquelles : les « évadés fiscaux » Google, Netflix, Fedex ; les destructeurs d’emplois General Electric ; les anti-écolo Coca-Cola…

Le Ministre Le Maire se vante sur les réseaux sociaux de 8 milliards d’investissement sur plusieurs années. Mais la réalité est que le coût à payer pour les Français pour ces 8 petits milliards sera effroyable :
– cet argent est sale : il est anti-écolo et anti-social,
– les impôts des Français vont payer l’enrichissement des actionnaires privés.

Par exemple, rien que les Chantiers naval ce sont plus de 2 milliards pour construire des paquebots hyper polluants de 6700 passagers qui vont occuper 2400 salariés, il y en 8000 sur les chantiers navals dont 3000 salariés directs. Notez que dans leur com, il ne parle pas de créations d’emplois. Ils ne disent pas non plus que cette commande d’un paquebot de 6700 passagers est le fait de Royal Carribean et est prévue depuis… février 2019 !

Coca-Cola c’est 1 milliard en 5 ans : attention danger, ils viennent pour pomper les nappes phréatiques, privatiser l’eau, les sources d’eau et faire subir aux Français ce qu’ils font ailleurs : nous inonder de bouteille en plastiques, de boissons trop sucrées et nous interdire l’accès à l’eau (à nos sources). Le PDG de Coca-Cola c’est le type qui a déclaré « il n’y a pas de droit à l’eau, l’eau est une marchandise comme les autres ».

MAIS le pire de toute cette communication éhontée, c’est le mensonge d’Etat : le gouvernement a promis (en avril 2019) un pacte « productif » de 15 milliards d’euros de réductions et de suppressions d’impôts pour ces sociétés. Entre 5 et 10 ans. Et ce pacte entrerait en vigueur en 2021. Pour la puissance publique, ce serait 15 milliards de moins de ressources (par la suppression de la Contribution sociale de solidarité des entreprises et par la réduction et suppression des impôts locaux, en créant des zones franches étendues).

Et vous savez quel est le plus écœurant : les mêmes entreprises qui vont venir s’accaparer la richesse des Français, payer le moins d’impôts possibles voire 0 impôt, sont celles qui saluent nos infrastructures et la qualité de la formation de nos travailleurs. Infrastructures et formations payées par nos impôts.

Ces 8 milliards, nous les paieront 2 voire 3 fois plus. Car ce qu’ils demandent en échange, en plus des suppressions d’impôts, c’est la « baisse des coûts de production » donc la baisse des salaires et … devinez quoi ? ils demandent aussi l’entrée en vigueur de la retraite par point pour voir les cotisations baisser.

Non, vraiment, ces 8 milliards vont coûter trop cher aux Français. Qu’ils se les gardent. Nous voulons des investissements écologiquement viables, qui respectent les droits de l’homme dont l’accès à l’eau potable gratuite, car vitale autant que l’oxygène, nous voulons qu’ils paient des impôts pour nos routes, nos avions et nos trains, pour nos travailleurs formés par l’école publique et qui produisent de la richesse.

Please don’t choose France and go back home !